À Mondo P.Q., vous le savez, nous sommes d’immenses fans du travail de Luc Cousineau (Les Alexandrins, Luc & Lise, The Cousineaus, Cousineau). Quelle ne fut donc pas notre surprise de dénicher récemment un curieux artéfact à son faste catalogue. Cousineau s’est souvent associé publiquement pour la défense des droits et libertés et en 1975, évoluant maintenant en solo, il composa une hymne pop entraînant pour les travailleurs syndiqués de la FTQ Construction. Si le débat s’est quelque peu muté depuis, il y a de ces (re)découvertes qui sont tellement d’actualité, même 36 ans plus tard, qu’elles appellent inévitablement à l’écoute.

La face A du simple propose la chanson imaginée par Cousineau avec un accompagnement de circonstance, gracieuseté des “gars du chantier”. La face B offre un mix qui néglige les choeurs au profit d’un éloquent discours du Président de la FTQ en 1975, Fernand Daoust. Nous avons proposé le simple à l’équipe de l’émission Infoman (Radio-Canada) et -agréable surprise!- s’est empressée de le diffuser dans son édition du 27 octobre 2011. Bonne écoute et…. sans rancune Luc. ; p

Fernand Daoust – Pas de chantier sans outils by Mondo P.Q.

Luc Cousineau & les gars du chantier FTQ – Avec tes outils by Mondo P.Q.

Partagez

4 Commentaires

Bravo! Toute une découverte. Ça entre direct dans ma collection de chants militants québécois.

Je vous suggère en contrepartie un autre disque… chanté par des hippies mais financé notamment par la FTQ: http://voixdefaits.blogspot.com/2011/03/le-feminisme-en-chanson.html

Au plaisir!

Merci! Je connais bien cet album. Si je ne m’abuse, il fut si populaire que deux pressages existent! Je consulterai votre blog!

HÉÉÉ LÀ Salut Le Duo de Mondo!!! juste pour vous dire que je suis un Fan fini de votre émmissioooon! que cé rafraichisant de vous écoutez, çé vraiment du Bonbon!! alors je vous demande comme ça une demande d’ami face bouk moi j’y suis aussi au nom de Siris la poule!
Merci merci!! et je vous écoute relieusement dimanche à genouuu!!
et il est beau votre site web.
Siris

Merci François!
Merci Siris! On se connaît, Siris, on se connaît… : )
Mimi

Laissez un commentaire