Robert Charlebois & René Simard! Curieux line-up pour un spectacle bénéfice. (Photo Journal; janvier 1972)

Parce qu’il y a de ces artistes dont l’aura enveloppe et influence tout un son, voire une époque, voici la seconde partie de notre survol des artistes sous l’influence de Robert Charlebois. À l’écoute de ce second volet, vous aussi vous vous exclamerez: «Bâtard! Ça sonne comme Charlebois!» Pour les complétistes, la première partie de notre série peut être consultée ici. Bonne écoute!

1- Robert Charlebois – Archipel (extrait inédit; Québec Love 1969-1991)

Enregistrement probablement conçu pour le spectacle d’envergure La fin tragique de Suparchipelargo. On retrouvait cet enregistrement sur le premier pressage de la compialtion CD Québec Love; le second pressage omet cruellement ce titre ainsi que l’excellent simple Jouez Québec.

Écho-Vedettes (11 octobre 1969)

2- Étienne Bouchard – Dans les boîtes underground de jazz à gogo (Orange; 1974)

Qui peut nous en apprendre davantage au sujet de cet étrange chansonnier de piano-bar?

3- Vos Voisins – Voisin (Mon chum) (Polydor; 1970)

4- Ovila B. Blais – Carré St-Louis In (Canusa; 1969)

Ce musicien de studio excellait dans la musique freak à la fin des années 60. En plus d’être responsable du projet Hum, on le retrouverait aussi aux côtés du chansonnier Huron Kiowarini. Avant qu’il ne s’éclipse totalement, Blais lancera son ultime album pop-funky, Pass’moé un Québec

Cette carte proposée par le magazine montréalais Quartier Latin (octobre 1969) illustre toute l'étendue de la communauté hippie du Carré St-Louis qu'avait mis en chanson l'iconoclaste Ovila B. Blais.

5- Les Lost & Les Finissants du Collège Saint-Viateur – Engagement (Pressage privé; 1969)

Redécouvrez ce bijou de pressage privé en lisant l’article que leur consacrait le blog Patrimoine PQ. Avouez que les reprises déjantées de l’oeuvre de Charlebois ne couraient pas les rues à l’époque…

6- Pierre Leith – Le manger (Visa; 1971)

Le premier lègue sur platine du futur Capitaine Nô, enregistré aux studios de Tony Roman.

7- Louise Forestier – California (Gamma; 1969)

Charmante reprise atmosphérique du titre qu’elle avait auparavant chanté sur l’album Charlebois-Forestier. Le groupe Vos Voisins accompagne ici la chanteuse et se produirait bientôt aux côtés d’Yvon Deschamps question de boucler la boucle.

8- Jean-Claude Lapierre – Overdose Blues (London; 1971)

9- L’Osstidcho – Down in the south (Gamma; 1968)

Initialement publié dans une pochette graphisme minimal, ce simple referait surface au tournant des années 70 sur la compilation “Un gars ordinaire”. Toute la gang (Charlebois, Forestier, Mouffe & Deschamps) chante, scatte, gueule et s’épivarde!

10- Modus Vivendi – Des siècles et des siècles (Volt; 1969)

Mystérieux et unique projet musical du comédien Yves Trudel sur les disques Volt, propriété de l’organiste Donald Seward, cet ex-César et les Romains.

 

Balladodiffusion du 9 octobre 2011 – Mondo P.Q. sous l’influence de Charlebois 2e partie by Mondo P.Q.

Partagez

11 Commentaires

J’ai jadis entendu un extrait d’un album d’un chanteur du nom de “Caribou”,des annees 70:surement un héritier de Charlebois (entre autres?),mais peut-etre pas tout-a-fait dans le sens de votre émission.Faudrait peut-etre poser la question a votre voisin de case horaire…(M. Poirier)

Sinon,pour l’émission comme telle:on en reste toujours aussi baba,bravo encore!
“La fin du monde” sur l’album Quebec Love,avec choeurs de Deschamps et Forestier,ca daterait-y de l’Osstidcho??

Baba et complétistes de notre mieux! N’empêche, c’est toujours un plaisir de diffuser des artistes méconnus, de leur donner une seconde chance. Quand on ne sait à qui on a affaire, on se concentre sur la musique. Tsé.. Jean-Claude Lapierre? Who dat??

Caribou: Serge de l’émission “Le Café St-Vincent” (qui nous suit à 11h00) fut effectivement membre du groupe pop rock Caribou. Il semblait agréablement surpris lorsque je lui ai fait le rapprochement. Je comptais justement réécouter son album en vue du troisième volet de notre survol. Merci!

La fin du monde: Je n’irais pas jusqu’à affirmer que le titre faisait partie du programme de l’Osstidcho, mais la participation de Forestier et Deschamps ne détonnerait pas avec cette faste période.

Est-ce que tu en sait plus au sujet de Suparchipelargo? Je n’ai que deux ou trois photos, sans plus. Tout un happening!

Suparchipelargo:une musicographie de Musimax passait vite la-dessus en disant que c’était un méchant flop (je dis ca dans mes mots…):tout ce que j’ai vu la-dessus c’est dans un livre des années 70 (celui de Benoit L’Herbier,ou celui de la collection Rock’n’Folk:Charlebois déchiffré de Claude Gagnon,je ne me souviens plus).

Oui, ce fut un flop, mais un flop qui avait néanmoins toute une mise en scène. Peut-être trop avant-gardiste pour le public. Encore là, où pouvait bien aller Charlebois après l’Osstidcho sinon vers la stratosphère? ; ) Merci pour les références.

Bonsoir Sébastien,

Dans cette balladodiffusion, tu as fais entendre deux pièces où l’on peut écouter le claviériste-arrangeur et compositeur Jacques Perron: la pièce de son groupe Vos Voisins et celle de Louise Forestier.

Savais-tu que Jacques est décédé en 2010? Je l’ai appris avec tristesse récemment lorsque j’ai acheté la réédition du disque de Vos Voisins par ProgQuébec. Son décès est malheureusement passé inaperçu:
à ma connaissance, aucun média ni Internet n’a mentionné cette nouvelle.

C’est quelqu’un que j’ai connu personnellement dans les années 80 et que j’estime beaucoup dans le monde de la chanson au Québec et, ce, surtout pour la période de 1968 à 1976.Il a apporté à celle-ci une authenticité, une fraîcheur, un style pianistique original,une qualité d’écriture musicale formidable (Forestier l’a comparé au célèbre compositeur Tchaikovsky) et incomparable.

D’après mes estimations, il a collaboré à au moins 30 disques avec des artistes québécois et non des moindres(soit à titre de musicien, compositeur ou/et arrangeur): Yvon Deschamps,Pauline Julien, Louise Forestier, Monique Leyrac, Robert Charlebois, les Alexandrins, Jean-Guy Moreau, Clémence Desrochers, Renée Claude,Georges Langford!!!
Quelle belle feuille de route!!!

De plus, il a contribué à des musiques de films (Les Smattes, Le martien de Noël(avec Vos Voisins) et Il était une fois dans l’est) et
à plusieurs musiques pour le théâtre (surtout avec Jean-Claude Germain).

Je me souviens qu’il m’a dit à l’époque qu’il avait été beaucoup influencé par Claude Léveillée, un autre récent disparu que j’estime
beaucoup, également.

Je suis content de lui rendre cet hommage:il le mérite bien.

Martin Yvon

Merci infinement pour votre touchant commentaire!

Merci Martin! Tu marques tout un point! Pourtant habitués à être dans l’ombre des artistes qu’ils accompagnent, les plus influents et chevronnés musiciens de studio du Québec méritent tout de même plus de respect. Imagine maintenant si on récapitulait l’oeuvre tentaculaire de Michel Robidoux… Lui aussi a couvert large, très large.

on peut voir la confirmation que la chanson La fin du monde faisait partie de l’Osstidcho,

sur le coffret vidéo d’Yvon Deschamps vol 1 (ou Vol. 2 ) ,il y a un extrait de l’émission de Superstar de Jacques Boulanger c1985

et nos amis l’interprètent live , avec Mouffe , Louise, Robert et Yvon + le band de l’émission ,

il semblerait que c’était la pièce de fermeture de l’Osstidcho.

Merci Daniel pour cette précision!

Qu’on publie maintenant l’unique bobine de l’enregistrement partiel de l’Osstidcho! ; )

Tu sais que j’avais presque reçu l’accès aux 2-3 bobines (10 pouces!) de la BaNQ , jusqu’au jour du rendez-vous pour l’écoute , on m’a dit que c’était une collection privée…et qu’il n’avait pas l’équipement pour faire le transfert, que c’était une erreur de l’avoir mis en consultation … peut-être qu’en demandant ,en étant très convaincant …, je me suis laissé dire par M.MIchel Godin à la collection national que c’était un enregistrement maison , mais on s’en fout de la qualité sonore…je crains qu’ils ont peur (le proprio du matériel , que je soupçonne être Yvon lui-même) de tuer le mythe et le mystère qui entoure cet Hostie de show … en attendant on devrait faire notre deuil, malheureusement. Je doit parfaire mes contacts à la BAnQ.

Laissez un commentaire