Cléo-Mo & les Pieds Fous

Cléo-Mo & les Pieds Fous

On ne vous le cachera pas: on a un plaisir fou à déterrer les reprises et adaptations québécoises les plus inusitées. Alors que nous misons le plus souvent sur des compositions originales afin de partager avec vous toute la richesse de notre terroir, on se dit qu’il n’y a pas de mal à louanger quelques adaptations méconnues qui ne manquent pas d’audace! C’est toujours pertinent de découvrir quels sons influençaient nos artistes. Si vous êtes du lot ou que vous reconnaissez un musicien parmi ces sélections, écrivez-nous ou laissez un commentaire au bas de cette balado. Et maintenant… place aux succès des autres… par des artistes d’icitte. Bonne écoute!

Les Pieds Fous - 1967 copyCléo-Mo & les Pieds Fous – Stagger Lee (Beaumont; 1966)

Reprise du hit de 1960 par Lloyd Price d’après un chant traditionnel qui racontait l’histoire d’un proxénète. Le groupe prit forme au départ de Maurice Bélanger du groupe César & les Romains. Il adoptera le surnom Mo et recrutera Diane Lavoie (Cléo) et les Pieds Fous : Claude Franche, Roger Bureau, Doug Marshall & Joe Scawsky. Après leur premier simple, Cléo & Mo ainsi que Les Pieds Fous feront bande à part sur leurs propres simples de 1967. Le groupe mis de l’avant des instruments fort originaux, basses et guitares.. en forme de pieds!

The Baronets – Mine all mine (Vee-Jay; 1965)

Cette version anglaise de Je suis fou, un tube pour le trio à l’été 1965 est le résultat d’une visite à New York. Suivant le succès de leurs premiers simples, on tenta le marché américain en signant le trio chez Vee-Jay pour cet unique 45 tours en anglais avec un nouvel accompagnement. Mine all mine fut à l’origine publié par son auteur Al Kasha en mars 1964.

Jonatthan – (Apex; 1969)

Qui es-tu Jonatthan (sic) ? Le crédit de composition attribué à Jo Stafford jusqu’à ce que le mélomane Patrick Martin et même Mimi la twisteuse me viennent en aide : il fallait lire Joe Stafford Jr et ne pas le confondre avec Jo Stafford, la chanteuse populaire des années 40 à 60. Logique! Notre mystérieux chanteur reprend donc un succès du Joe Jeffrey Group , My pledge of love…

THEBaronetsBLANC

Les Dandys – Sucre noir (Polydor; 1969)

Reprise de Carpet Man des américains du Fifth Dimension. Le groupe était composé de franco-ontariens (Claire du Bac, Roger Perreault, Bob Morandin etIde Kelnek) qui publièrent 3 simples au Québec sur Caravelle puis ultimement sur Polydor.

Les Sound Tracks – Tout ces gens n’ont pas raison (Bel-Air; 1969)

Le dernier de leurs deux simples, une reprise de Honky Tonk Woman des Rolling Stones. Ce power trio de Grand-Mère, près de Shawinigan, était composé de Daniel Hubert (guitare), Pat Nermath (batterie) et Roger Hubert (basse). On aimerait bien s’entretenir de nouveau avec vous M. Hubert: écrivez-nous.

Georges Thurston – Madame Garou (Action; 1972)

Adaptation de Metal Guru du groupe T-Rex. Alors.. la bande à Marc Bolan a-t’elle visité le Québec, inspirant du coup Thurston? La réponse est… oui. Jean-Charles, disquaire au Rappel et Rorry Tremblay de l’émission ETC Rock nous confirment:

Le groupe devait venir jouer avec feu Johnny Winter au printemps 1971 à Mtl mais la chicane a pogné entre les 2 égos et le show a été annulé (ce serait la faute de Johnny). C’est à l’époque du disque éponyme, le premier sous le nom de T-Rex. L’Année suivante, pour la tournée The Slider, T-Rex est venu avec les Doobie Brothers à l’aréna de… Pierrefonds le 7 septembre 1972.

Jocelyne – Crois-tu vraiment (Vedettes; 1968)

Adaptation signée Karo de cette chanson méconnue de Harry Nilsson, It’s been so long, tirée du premier album du chanteur, l’essentiel Pandemonium Shadow Show. Jocelyne (Esther Journo) est une chanteuse française qui après quelques EPs déménagea au Québec en 1967 le temps de quelques simples joliment orchestrés chez Vedettes. À ne pas confondre avec une autre chanteuse au nom similaire… Jocelyne Pascal, bien que celle-ci eut aussi publié quelques 45 tours sous son seul prénom.

Revue_Danslevent2Donald & Pierre – Depuis qu’elle m’a quitté (Acétate inédite VOLT; 1969)

Adaptation de Holyday des Bee Gees (1967) du duo formé du bassiste Pierre Sidor & de l’organiste Donald Seward, anciennement de César & les Romains. Suivant la séparation des 4 Romains (sans Dino L’Espérance), le duo publie sur Canusa un premier 45 tours. Le second sera pressé sur Volt, leur nouvelle étiquette, et est plus difficile à retracer. Si la face A (S’aimer au grand jour ) correspond à ce qu’on retrouve sur l’acétate, la face B est totalement différente. Au lieu de C’était l’homme (simple Volt), on découvre cette reprise inédite des Bee Gees. M. Seward, votre témoignage nous importe! Si tout ceci vous rappelle quelques bons souvenirs, écrivez-nous.

Si vous ne le saviez pas, Donald Seward performe toujours occasionnellement avec une nouvelle mouture de son légendaire groupe! Les Romains ont repris du service.. avec un look impeccable, par Mercure!

Daniel Giraud – C’est un secret (Plaza; 1966)

Une des nombreuses adaptations québécoises de Sunshine Superman de Donovan (Jenny Rock, Les Vampires), possiblement une des premières en province. Giraud, comme d’autres chanteurs, fut à la barre de Jeunesse Oblige à Radio-Canada. On le verra aussi aux côté de Dominique Michel, Denyse Filiatrault et Dominic dans la revue musicale Dans le vent en 1965.

Jimmy Bond – Hot Pants (Trans-Canada; 1971)

Ici, on a droit à une reprise de la chanson funky du groupe américain Salvage, adaptée par Giulio Libano et Tony Cattachio. Vous la danserez! Lisez la fascinante bio de Bond sur le blogue Vente de Garage et découvrez sa surprenante discographie à saveur R&B.

Les Mykels – Short Fat Fanny (Select; 1966)

Sur leur 4e simple et leur seul en anglais, le groupe de Beloeil s’attaque au tube de 1957 de Larry Williams. Ne manquez ps la prochaine exposition du Musée du Rock’n’Roll du Québec en octobre 2014 qui présentera en primeur quelques rares artéfacts des Mykels et d’une foule d’autres groupe!s et artistes solo de 1964 à 1968!

Les Mykels sur la scène de l'Escapade de St-Hyacinthe.

Les Mykels sur la scène de l’Escapade de St-Hyacinthe.

Partagez

9 Commentaires

Je reconnais Roger Bureau du groupe les Pieds fous. C’est mon père!

Fantastique! Je vous écris à l’instant..

Le Groupe Les Sound Track était tous de Trois-Rivières.

Bonjour j’aimerais bien apporter une petite correction à la provenance du groupe ..Les soundtrack..il s sont tous de trois-rivières .

Mon erreur, désolé!

Dan, c’était mon premier chum en 1970′ il pratiquait avec son chum Pat et maguy Hubert , ils avaient même passé à l’émission de Real Giguère, parce que maguy jouait de la guitare avc ses dents, bon souvenir.

Ben ça alors.. avec les dents!!?! J’espère voir ça un jour! 😉

Maurice Belanger a aussi ete le gerant des Gamines pour un certain temps

L’ex-Romains? Fascinant.

Laissez un commentaire