Le Père Bernard Tremblay & Les Nouveaux Alléluias, 1965.

Le Père Bernard Tremblay & Les Nouveaux Alléluias, 1965.

Joyeuses Pâques, que vous soyez croyants, athées, d’une autre religion ou tout simplement supos du rock’n’roll! Si vous nous syntonisez depuis quelques années, vous avez probablement remarqué que nous revenions occasionnellement sur cette tendance musicale méconnue mais certainement pas oubliée de la province: l’âge d’or des messes à gogo. Aujourd’hui, on puise dans la compilation Résurrection! Rock Chrétien & messes rythmées du Québec 1964-1978 chez Mucho Gusto et on sort des sentiers battus en revisitant quelques hymnes pas piqués des vers! Bonne écoute!

Soeur Charlotte & Père Hervé – Peuple québécois, prions! (PAX; 1970)

Introduction à l’album du même titre pour le duo comique formé de Charlotte Lapointe et Hervé Doucet.

Alleluia 45tLes Alléluias – Juke Box (LOMA; 1964)

Seigneur, je ne t’entends pas: y’a trop de bruit! Troisième 45 tours pour le groupe de Aylmer-Est formé de 13 jeunes séminaristes, dynamisé par les talents d’auteurs/compositeurs des pères Roland Tremblay (contrebassiste) et Bernard Tremblay (chanteur). Le groupe enregistrera un album dans les studios de Radio-Canada à Montréal (3 pressages mono-stéréo témoignent de sa popularité), poursuivra jusqu’en 1965 avant de se métamorphoser en quelques sortes…

Pour une biographie complète du groupe, plusieurs photos inédites et tous leurs enregistrements, consultez l’article du blogue Patrimoine P.Q.

suroMichèle Suro – Toi le crucifié (Escales; 196?)

Rare EP avec pochette-photo de cette chanteuse méconnue. Elle participe à la première époque des boîtes à chansons, notamment avec Michel Noël, à la fin des années 50. Sur ce super 45 tours de 4 titres, elle est accompagnée de Gilles Lafond (paroles et musique) et Tomas Le Grady aux arrangements. Ce dernier semblait aussi être un pianiste régulier au restaurant Au Lutin qui bouffe (angle St-Hubert et St-Grégoire) au milieu des années 60. N’hésitez pas à communiquer avec nous si vous déteniez plus d’informations à son sujet!

Nouveaux_Alleluias_1967_autographes2Les Nouveaux Alléluias – Psaume 150 (Excellent; 1966)

Le Père Bernard Tremblay fut d’abord soloiste pour Les Alléluias, un imposant groupe de 13 séminaristes en soutanes de Aylmer-Est. Suite à la dissolution du groupe, il déménage à Moncton où il fait la rencontre de jeunes étudiants. Ils ont un groupe: Les Saxons. Il les recrute sous le nom des Nouveaux Alléluias, donne plusieurs concerts, effectue une tournée des Iles-de-la-Madeleine et du Québec et enregistre un unique album en 1966. L’aventure durera environ 2 ans. À la suggestion de Tremblay, Les Saxons s’inscrivent et remportent le concours «28 Jours» de Jeunesse Oblige (cat. Groupes) en mars 1967 en direct des studios montréalais de Radio-Canada. Tout ceci coincide avec Bernard Tremblay qui choisit parallèlement de défroquer.

Pour une biographie complète du groupe, plusieurs photos inédites et tous leurs enregistrements, consultez l’article du blogue Patrimoine P.Q.

Michèle Suro – Le déluge (Escales; 196?)

opjeunOpération Jeunesse – Dieu de paix, viens parmi nous (Sélect; 197?)

Collaboration entre le chanteur français Jo Akepsimas, alors en visite au Canada, et des musiciens de Lac Mégantic, Thetford-Mines, Québec et Atholville (Nouveau Brunswick). Deux albums sont publiés: Les sessions Alpec – Nuit pascale / Temps de Pâques (pochette bleue) ainsi que Le temps de l’avent, le temps de Noël (pochette orangée).

The Diocesan Folk-Music Camp – Dawn Treader (Diocesan Folk-Music Camp; aout 1977)

Une initiative locale… basée à Verdun! Cette performance est extraite de l’album I heard him call my name, une performance captée LIVE un samedi 28 août 1977 au Camp Kinkora de Ste-Agathe et le lendemain à Verdun. Le programme musical exista entre 1972 et 1982. On accompagnait une foule de jeunes campeurs dans une chorale pendant une semaine et enregistre par la suite un album sous la supervision de John Pasquini et Stan Cypris (claviers) qui a eux-deux signent la plupart des compositions. Soulignons l’excellent solo de Barry MacMaster à la guitare! Qui est ce gars???

diocesanfmcLes Carcasses – Jésus Christ Super Store (Deram; 1977)

Groupe humoristique formé de Denis Blaquière, Richard Duchesne, Gaétan Loiselle et Claude Paré. Les arrangement et la direction musicale sont signés Robert LeBlanc, du duo folk LeBlanc & Lalancette.

Michel Conte – Pierre (Polydor; 1969)

La plus grandiose des chansons rock chrétiennes québécoises, rien de moins! Extrait de son album-concept Aimons-nous les uns les autres (Barclay; 1969) où l’apôtre Pierre est livreur d’une épicerie et Jésus chef d’une bande de motards! On y passe de la pop au rock lourd et quasiment progressif sur des titres comme Pierre ou Je reviendrai parler d’amour (anti-mercantilisation de la foi), deux titres inclus sur la version Deluxe de la compilation Résurrection!

voiciVoici des jours de rêve – J’entends ta voix (Jérusalem; 197?)

Une composition du Père André Dumont, directeur artistique pour les disques RM (Radio-Marie) et largement respeonsable de l’essor des messes rythmées au Québec. Une réalisation du GAP (Groupe d’Animation Pastorale), le même regroupement de Cap-de-la-Madeleine qui nous a donné des projets aussi diversifiés et « avant-gardistes » comme Agapè (Le troisième seuil), l’album folk de Marc Lebel, le projet des Gens comme vous et moi et quelques autres. J’ai eu le bonheur d’ëtre contacté cette semaine par la fille de la chanteuse Lisette Vallée, celle qu’on entend notamment sur Des gens comme vous et moi et J’entends ta voix. On ne manquera pas de revenir sur le parcours musical de cette chanteuse, elle a d’autres titres assez étonnants que j’ai déjà planifié pour de futures émissions.

La Chorale Noviciat des Soeurs Missionnaires de Notre-Dame d’Afrique – Yesu Ke Mkwebaze (Afrika; 196?)

Merci au blogue québécois Rythmes Étranges, réalisé par Louis-Guy Bégin, pour m’avoiri initié à ce rarissime disque… que je possédais déjà! C’est un hymne tout simplement sublime que nous dédierons aux victimes Kenyennes de l’attentat barbare qui visait essentiellement de jeunes universitaires chrétiens de Garissa. Étonamment, ce titre fut compilé Lipa Kodi Ya City Council de Mississipi Records (US) en 2007.

chorale noviciatPatricia Clements – I’m waiting (Jérusalem; 1969?)

Du gospel avec une touche de rock’n’roll… alors que Dieu met sa chanson dans la bouche de Clements! Si on se fie aux notes de pochette, notre interprète pourrait bien avoir été Missionnaire dans la région de Winnipeg. Elle visitera cependant le Québec pour enregistrer son album As long as I love à Cap-de-la-Madeleine avec le groupe Les Frangins et un certain Gilles Boisvert à la guitare. Elle y signe toutes les compositions. C’est cependant tout ce qu’on sait d’elle… Quelqu’un l’a connu?

Partagez

2 Commentaires

Ha Ha ! Merci pour le clin d’oeil des Carcasses “Jésus Chist Super Store” 🙂

En recherchant une publicité adaptée, je n’ai pu m’empêcher de les diffuser… tout comme l’Homme Scalp à CKRL le même week-end pascal. ; )

Laissez un commentaire