Loving-and-Laughing-stills-Boston-Bruin-Derek-Sanderson-publicity-event-Sept.-23-1970-31

Céline Lomez, le hockeyeur Drek Sanderson (Bruins de Boston) & André Lawrence en conférence de presse pour le film Loving & Laughing / Y’a plus de trou à Percé (cinepix.ca ; 23 septembre 1970).

Depuis notre première édition de 2012 en hommage aux trames musicales de films québécois, il nous tardait de revenir sur le sujet! Le moment est bien choisi: c’est la saison des galas de l’industrie cinématographique et depuis l’automne dernier, on redécouvre la maison de production montréalaise Cinepix par l’entremise de la biographie de son co-fondateur, John Dunning, et la publication d’un site Web anthologique fascinant: cinepix.ca. L’émission d’aujourd’hui sera donc entièrement dédiée à quelques-unes des plus efficaces bandes sonores des années 60-70 avec une première demi-heure dans les sillons de Cinepix. Ça va êt’ sexé!

RECHERCHÉ: Je n’ai pas encore eu la chance de voir le long métrage L’Amour Humain. Si quelqu’un avait une copie à partager ou à échanger, contactez-moi. Entre temps.. Bonne écoute!

ILETAITUNEFOISDANSLEST_45INDICATIF – La flèche noire de Robin des bois (1958)

Merci à Michel Picard et Robert Thérien pour ce rare disque ‘transcription’ destiné à une campagne publicitaire radiophonique.

Jacques Perron – Intermède (Disques Sol 7; 1974)

45 tours proposant deux titres entendus dans le long métrage d’André Brassard, Il était une fois dans l’Est, inspiré de l’œuvre de Michel Tremblay. Arrangé par Claude Lafrance & Perron. Louise Forestier chante le thème en Face A.

Patsy Gallant – Mama should have told me (Initiation; 1970)

Extrait de la version anglaise de la bande son de.. The Initiation, composée par François Cousineau.

MPW-95235Cousineau, Lefebvre & Chapados – La machine à faire l’amour (Initiation; 1970)

Extrait du film « L’Amour Humain » par François Cousineau, Marcel Lefebvre & Jean-Guy Chapados que nous avions redécouvert par l’entremise du blogue Psyquébélique. Un titre curieusement non-compilé sur l’excellent album Les plus belles célèbres musiques de films du Québec de François Cousineau qui offrait déjà des titres extraits des longs métrages L’Amour humain, L’initiation, Le diable est parmi nous et… 7 fois par jour.

Sharon Lee Williams – Loving & laughing (GAP; 1971)

Des versions anglaise et française de cette bande sonore existent, mais mis à part les photos sur la pochettes et l’ordre des titres, rien n’est différent à l’écoute. Sharon Lee Williams interprète le thème du film et partage la vedette avec Patsy Gallant qui chante la version française, Nous irons ensemble. La montréalaise Williams a été choriste pour plusieurs artistes en plus d’être coach récemment à l’émission Canadian Idol.

03_en_love-in-a-four-letter-world copyPaul Baillargeon – Cago 9 (GAP Records; 1970)

Du film Love in a 4 letter word / Viens mon amour, aussi publié en 45 tours. Ce freak rock dramatique aux cuivres franchement bien calibrés acompagne une scène où le père du personnage interprété par Candy visite un party hippie, accepte une pilule dans son verre de punch et embarque dans un trip hallucinant… La bande sonore n’a jamais fait l’objet d’une réédition, mais récemment, on retraçait Cago 9 sur la compilation Freak-Out Total Vol. 33 (Mucho Gusto Records) de 2011.

Diane Dufresne – J’ai besoin de ton amour (GAP; 1971)

Extrait du film « 7 fois par jour », un film de Denis Héroux, co-produit par le Canada et Israel. On retrouve plusieurs chansons de ce film et d’autres interprétées par Dufresne sur Les plus belles célèbres musiques de films du Québec de François Cousineau, en quelques sortes son premier véritable long jeu avant Tiens-toi ben j’arrive (1972).

L'Inphonie 45t Cinak Face 2INDICATIF – Le Roi Cruel (1958)

L’Inphonie avec Denis Lepage – This ain’t no cinerama, baby (Cinak; 1970)

On l’avait diffusé fébrilement en 2012 après l’avoir numérisé directement du film La Chambre Blanche de Jean-Pierre Lefebvre (Q-Bec my Love), ne sachant même pas qu’un pressage vinyle existait. Une rareté qui depuis a été analysée par Simon M. Leclerc du blogue Psyquébélique grace à une entrevue avec Walter Boudreau, figure de proue de l’Infonie, et la découverte du rarissime 45 tours.

Les Choeurs – Mustang (Deram; 1975)

Thème de Gilles Gauthier & Marcel Lefebvre orchestré par Yves Lapierre pour le premier film Western québécois, Mustang, mettant en vedette Willie Lamothe, Bobby Hachey et Nanette Workman pour ne nommer que ceux-ci.

Lise Thouin – L’amour ça ne se commande pas (Capitol; 1972)

Chanson tirée du long métrage de Jean-Claude Lord, Les Colombes.

Jay Boivin & Germain Gauthier, 1979.

Jay Boivin & Germain Gauthier, 1979.

Germain Gauthier & Jay Boivin – Summer magic (Celsius; 1980)

Le site Canuxploitation revenait en 2012 sur ce film et sa bande sonore. Grâce à la montréalaise Kier-La-Janisse (Blue Sunshine Cinema), le disque fut remasterisée par Jay Boivin pour être enfin disponible sur CD & iTunes. BRAVO!

André Champagne – Montage (inédit; 1966)

Tourné à Montréal et St-Sauveur en 1966, mais publié à l’été 1968, le long métrage d’horreur «Playgirl Killer» offre des caméos de Neil Sedaka et des montréalais JB & the Playboys (The JayBees)! On y retrouve aussi la chanteuse et comédienne Andrée Champagne dans le rôle de la chanteuse de cabaret Nikki dans une suave performance aux côtés du Armando’s Continental au Royal Embassy Hotel de Montréal. C’est chic et envoutant comme c’est pas permis. Curieusement, la chanson n’a jamais été endisquée par Champagne.

Partagez

1 Commentaire

Belle performance envoûtante D’Andrée Champagne ,beau montage ,j’aime beaucoup

Laissez un commentaire