pierrefbrault0001

Robert Charlebois, Pierre F. Brault, Arnie Gelbart & Louise Forestier, 1967 (Carmel Dumas, Montréal Show Chaud; Fidès, 2008.

Cette semaine, le Québec perdait un de ses plus talentueux et versatiles compositeur. Pierre F. Brault est décédé; il avait 74 ans. Ce géant qui a su toucher le coeur des grands comme des petits nous a légué une oeuvre immense, ponctuée de nombreuses revues musicales, bandes sonores et somptueux arrangements pour Robert Charlebois, Clémence Desrochers ou Claude Gauthier notamment. Inlassable touche-à-tout, ses expérimentations en compagnie de son comparse et frère musical Michel Robidoux l’amèneraient à la fin des années 70 à imaginer une foule de chansonnettes intemporelles qui participeraient au succès instantanné de la série pour enfants, Passe-Partout. Si on ne retenait que sa contribution à cette série, ce serait déjà franchement honorable, mais le catalogue de Brault en impose d’avantage. Retour sur plus de cinquante ans de carrière… Bonne écoute!

Merci à Mathieu Arsenault du blogue Doctorak Go! pour la numérisation d’extraits inédits sur disques de la série Passe-Partout ainsi qu’à Marie-Douce pour nous avoir initié à l’art de se brosser les dents.

51c4+MBUXSL._SY300_

Compilation Cinémusique de 2003, épuisée depuis mais toujours disponible sur iTunes.

Brault & Robidoux – Feuille de papier (version instrumentale)

Brault & Robidoux – La pluie (PolySons; 1981)

Claude Gauthier – From Santa to America (Gamma; 1968)

Brault & Robidoux – Atmosphère (1977)

Pierre F. Brault & Geneviève Bujold – Rouli-roulant (ONF; 1966)

Cette jolie bossa-nova fut composée exclusivement pour le court métrage de Claude Jutra du même titre. Tristement, personne ne proposa à l’actrice de l’endisquer à l’époque…

Pierre F. Brault – Thème principal & Fanfare (ONF; 1967-68)

Extrait du documentaire de Gilles Carle, Le Québec à l’heure de l’Expo, avec une trame musicale signée Brault. Fuzz et sitar sont au menu! La bande son de ce court métrage, accompagnée de celle -inédite!- du film Red ainsi que de La vraie nature de Bernadette furent compilées sur une compilation Cinémusique de 2003.

Brault & Robidoux – Saute, saute, saute (version instrumentale)

00 - Robert Charlebois-fleurs (1)Brault & Robidoux – Laisser sa trace (PolySons; 1980)

Robert Charlebois – Demain l’hiver (Gamma; 1968)

La perfection pop, sur des arrangements aussi sublimes qu’aériens de Brault (glockenspiel, basse passée au reverb, sitar) qui se font entendre sur le troisième album de Charlebois.

Clémence Desrochers – Les jeudis du groupe (Gamma; 1965)

Extrait de l’album en spectacle Sans pardon, où Desrochers est accompagnée de Michel Robidoux (guitare) et Pierre F. Brault à l’accordéon. La chanson, composée par Brault & Desrochers, inspirera un jeune Michel Tremblay qui transposera ces soirées entre femmes au théâtre en 1968 dans la pièce Les Belles-Soeurs.

Brault & Robidoux – Les beaux légumes (Polysons; 1977)

GoldorakBrault & Robidoux – Les Planètes (PolyPAF; 1981)

Voilà quelques années que l’ami et bédéphile Simon M. Leclerc nous a initié à ce rare livre-audio sur son blogue Psyquébélique. Découvrez cette splendeur ici.

Brault & Robidoux – La chanson de la brosse à dent (PolyPAF; 1981)

Brault & Robidoux – Cannelle, Pruneau & Cie. (Polysons; 1981)

Rare simple publié en marge des albums du duo, avec des versions différentes de chansons connues des amateurs de la série Passe-Partout.

Brault & Robidoux – Les Outardes

Qui saura nous identifier le mystérieux narrateur sur cette envoutante ôde à la migration? Ce n’est pas la voix de Pierre Dufresne (Fardoche); serait-ce celle de Jean Coutu?

QUELQUES BONUS

On ne se le cachera pas: on avait presque la larme à l’oeil en ré-écoutant cette délicate interlude tirée de Passe-Partout où Brault brille seul au piano. Des airs aussi simples qu’efficaces comme celui-ci meublent déjà les premiers souvenirs télévisés de millions d’enfants… et émerveillent toujours.

Brault ne craignait pas de plonger tête première dans l’expérimentation débridée que permettaient les bandes sonores des nombreux courts et moyens métrages que l’ONF lui commandaient. Il en réalisa des dizaines dont une des plus éclatées pour l’extraordinaire court critique La faim (1973), du réalisateur Peter Foldès. À voir et à écouter! En passant, si quelqu’un sait où trouver une copie du court métrage Nous sommes vingt millions (1967) pour lequel Brault enregistra avec Robert Charlebois et Louise Forestier une bande son, écrivez-nous.

La faim par Peter Foldès, Office national du film du Canada

Partagez

4 Commentaires

Pour ajouter à l’hommage à Pierre Florent Brault, rappelons qu’il a signé la musique de la comédie musicale «Le vol rose du Flamant» (1964) sur des textes de Clémence DesRochers, ainsi que celles des chansons L’homme de ma vie et La ville depuis pour Clémence.

Tout à fait! Sa sensibilité accompagnait à merveille celle de Clémence.

“Le Québec à l’heure de l’Expo 67” a été mis en ligne sur Youtube dernierement:

http://www.youtube.com/watch?v=xVS-CgPLfjY

Ohhh ça tombe à pic! Fantastique! Merci Martin.

Laissez un commentaire