p_vedettes_05091970_belair

Comme le clamait Jean Fortier, si tu veux brancher ta Gibson, ça t’prend du 220 ou ben donc, ça f’ra rien!  Et c’est justement le doigt dans la prise électrique que nous nous sommes de nouveau attaqué cette semaine à la première vague de hardrock québécois (1967-1976). Nous poursuivons cette nouvelle édition là où la première vous avait laissé. Ça va être sale… Bonne écoute!

Influence – Sir Archibald (ABC; 1968)

Un des nombreux véhicules du talent du guitar hero québécois Walter Rossi, entre ses gigs pour Wilson Pickett et ceux à venir pour Buddy Miles. Il fallait bien le tenir occupé! Une histoire hallucinante de collaborations musicales entre des musiciens internationaux et québécois, tous réunis à Montréal dès 1967. Relisez leur épopée sur l’inestimable blogue musical Garage Hangover.

April Wine – Wench (Aquarius; 1970 )

Jim Henman (chant, basse), Ritchie Henman (percussion, claviers), David Henman (guitare) & Myles Goodwyn (guitare) sont originaires de Halifax. Le groupe se relocalise à Montréal au printemps 1970 et signe un contrat avec Aquarius pour un premier album éponyme. Fast Train, un extrait de ce dernier, devient un hit et lance une fructueuse carrière!

Les Bel Air – Les dégonflés (Bel-Air; 1970)

Groupe aux aspirations musicales ambigues, mais néanmoins diversifiées. Il fonde sa propre étiquette Bel-Air à la fin des années 60 au même moment où les musiciens entreprennent de produire quelques nouveaux talents et rafiner leur son par la même occasion. Pendant quelques mois au tournant de 1970, ils se renommeront The Canadian Pea Soup.

Connexion – J’ai pas le temps (RCA; 1975)

Une des pochettes les plus hideuses de cette scène enveloppe un des disques les plus consistants de l’époque! Connexion rockait admirablement bien en français et n’offrait que des compositions. Le groupe comptait sur les talents de Richard Vézina (guitare), Emedio «Peanut» Verillo (guitare et chant), Michel Barbier (basse) et Salvatore «Toto» Sciortino (percussions). Chaudement recommandé!

Morse code Transmission – Stick the fork in (RCA; 1972)

Anciennement connus comme Les Maîtres (3 simples RCA + contribution à l’album de Paul Gauthier). Un extrait de leur second disque sous leur nouvelle personnalité/nom, un double album aujourd’hui plutôt difficile à retracer. Après deux albums en anglais, leur période ‘classique’ en français prend son envol sous le nom de Morse Code.

Mahogany Rush – All in your mind (Nine Records / Kot’Ai; 1973)

Power trio enflammé par le jeu de guitare du jeune prodige montréalais Frank Marino, avec Paul Harwood (basse), Jimmy Ayoub (batterie) & plus tard Vince Marino (guitare). Lourdement influencé par Jimi Hendrix, leur premier LP – Maxoom- lui est même dédié.16 albums et 40 ans plus tard, le groupe de Marino performe toujours!

Charlee, le power trio de… Roko (Pop Jeunesse, novembre 1972)

Charlee – Lord knows I’ve won (Victor; 1972)

Lord knows i’ve won fut numéro 1 sur les palmarès australiens pendant quatre semaines! Après ses contributions à Influence, Charlee, de nombreux artistes et à travers une longue carrière solo, Walter Rossi demeure un guitar hero tristement méconnu des québécois. Trois pressages vynil et une édition 8-pistes existent (celle-ci offre un titre qui n’est pas sur l’album).

Expédition (Pop Jeunesse; février 1972)

Expedition – Wade in the water (RCA; 1972)

Aut’Chose – En arrière du micro (Columbia; 1976)

Groupe à l’origine constitué de Lucien Francoeur, Pierre Gauthier (ex-Genèse), Mick Gauthier, Jacques Lalumière & Jacques Racine. Gauthier quitte le groupe au troisième album, Le cauchemar américain, et pour celui-ci, les musiciens sont Lucien Francoeur, Jacques Racine (guitares), Jean-François St-Georges (claviers), Guy Racine (basse) et Jean-Paul Harnois (batterie). Gauthier fonde Éclipse peu de temps après et Francoeur entâme une carrière solo en chanson, poésie, animation et enseignement. Sébastien fut témoin du retour de Aut’Chose en 2005 avec des musiciens de Voivod, Grimskunk, Groovy Ardvaark ainsi que Johnny Maldoror des Breastfeeders au tambourin : soirée géniale, ambiance survoltée!!

 

 

 

Partagez

1 Commentaire

Oh,le beau reportage de MusiquePlus sur le retour de Morse Code…il y a 25 ans!
http://www.youtube.com/watch?v=s1N4fPuEzO0&feature=em-subs_digest

Laissez un commentaire to Martin Annuler