pierre1969 copy

Photo promotionnelle de 1969 extrait du site Web du chanteur.

S’il y a bien un artiste qui mérite amplement d’être nommé la première vedette noire du Québec, c’est bien Pierre Perpall. Mr Entertainment, Monsieur Rhythm n’ Blues, Purple Flash, Pluton… les pseudonymes ne manquent pas pour décrire son œuvre. Il a largement contribué à démocratiser au Québec les courants musicaux et dansants issus du soul, du funk, du r&b et du disco. Son avant-gardisme demeure influent, ici comme à l’étranger où de nombreux Djs s’arrachent ses simples devenus de véritables pièces de collection. Fier de près de 50 ans de carrière, son œuvre n’a pourtant pas pris une seule ride.

Dans la première partie de notre entrevue, nous revenons sur quelques-uns des premiers simples du chanteur en solo ou au sein de son groupe (Les Beethoven) avant d’explorer la mutation de la sensation soul en véritable phénomène disco. Y’a pas à dire, Perpall a toujours pris un malin plaisir à se renouveller, à se réinventer sur de nombreuses scènes. D’ailleurs, il saura vous le prouver de nouveau en se produisant le 27 septembre 2013 dans le cadre du festival Pop Montréal. Tous les détails sont ici.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et maintenant, nous vous offrons quelques extraits BONUS tirés de cette même rencontre où notre invité revient sur le succès de la chanson Ma Lili, hello et les quelques adaptations québécoises qui suivirent…

On l’oublie trop souvent, mais l’influence de Denis Lepage se retrouve sur une foule d’albums et simples des années 60 et 70, passant du funk au rock au disco. Au sein des Stingers puis des Persuaders, le jeune musicien s’était notamment taillé une place de choix sur une scène largement dominée par les artistes noirs. Le p’tit blanc, y’en avait d’dans!

La semaine prochaine, ne manquez pas la suite de notre interview qui portera cette fois sur les productions des années 1976 à 1984. Entre temps, savourez tout le funk transpirant de cette rencontre que nous ne sommes pas prêts d’oublier. Bonne écoute!

Sélections entendues dans cette entrevue:

Les Beethoven – Danse le poney (Première; 1965)

Raphael – J’ai vu (extrait; Canusa; 1967)

Les Beethoven – Pour moi ça va (Miracle; 1966)

Pierre Perpall – Stop! Il faut arrêter (Citation; 1966)

Pierre Perpall avec Eddy & les Prophets – Shotgun (Citation; 1967)

Pierre Perpall – Satisfaction (Télédisc; 1968)

Pierre Perpall – Do Ré Mi Fa Soul (Action; 1970)

Pierre Perpall – Oui c’est dans la danse (Solo; 1978)

Purple Flash – Crème soufflée (version longue; Uniwave; 1981)

Partagez

2 Commentaires

Super entrevue, bravo ! Vous avez rencontrer mon idole … chanceux !

Merci Simon; la suite devrait aussi te plaire!

Laissez un commentaire