Jean-Guy Moreau discute avec Serge Mondor (Télé Radio Monde; mai 1970).

Cette semaine, nous saluons le dernier tour de piste de l’inimitable Jean-Guy Moreau avec quelques sketchs extraits de son album Tsordaffaires… et des chansons (Terre des bums). Parlant de bums, c’est aussi un véritable clan des rockeurs qui débarque avec le son pesant d’Angelo Finaldi, Richard Tate & Michel Pagliaro. Ne manquaient plus que Germain Gauthier ou Walter Rossi; soyez sans crainte, leur tour viendra… Bonne écoute!

Jean-Guy Moreau –  Lalonde/Bruce Huard (Trans-Canada; 1968)

Extrait de Tsordaffaires…

Steben fait la première partie du spectacle de Mireille Mathieu (Photo Journal, juillet 1971)

Claude Steben – C’est toi qui va pleurer (Vedettes; 1968)

Extrait du second album, son 11e simple. Adaptation de Keep on running de Jackie Edwards (album: Come on home). Électricien de formation, Steben se fait remarqué lors d’un simple contrat chez un producteur. Il devient chanteur puis animateur-jeunesse vedette dans les années 80 (Satellipopettes, Jôve).

Cléo & Mo – À nous deux (Vedettes; 1967)

Anciens chanteurs de Cléo-Mo & Les Pieds Fous (un seul simple). Mo (Maurice de César & les Romais) et Cléo (Diane Lavoie). Adaptation de It takes two de Marvin Gaye et Kim Weston

Tony Roman – Rainy Train Crescent Street (Ko’Tai; 1972)

Ko’Tai est une étiquette québécoise (Infonie, Mohagany Rush) fondée par Bob Nickford.

Bionic – Naissance (Pacha; 1977?)

Super-groupe réunissant Walter Rossi, Roman, Angelo Finaldi, Georges Thirston, Richard Tate, Denis Lepage, Denis Violetti et une foule d’autres artistes. Album aux dimensions scéniques: envisageait-on une comédie musicale? Vous avez vu Bionic sur scène? Écrivez-nous!

Angelo « Angie » Finaldi – L’oiseau de nuit (London Deram; 1974)

Ex-Trixie & The In’Mates, Les Sinners puis La Révolution Française. Italien d’origine et compositeur de l’hymne « Québécois ». Il fonde les Araignées Chromées, quitte pour l’Europe et surtout Ibiza. Il auditionnera à Londres pour Led Zeppelin, travaillera avec Hallyday et Joe Dassin, recroisera Nanette Workman alors à la fin de sa relation avec Hallyday et catalysera en quelques sortes son retour au Québec peu de temps après. S’ensuit une relation tumultueuse, rocknroll et violente…

Après s’être fait très discret dans les années 1990, Angelo Finaldi refait surface à l’an 2000 avec « Blues Gitan », un projet de pop manouche mené par le guitariste et chanteur Denis Violletti. La formation endisque deux albums en 2003 et 2004. En 2010, il se décide à revisiter ses origines italiennes en enregistrant un album intitulé « Wop-Pow-Wow ». Pour ce projet à la fois coloré et original, qui donne dans le jazz, le funk, le folk, le blues et le swing manouche, il est accompagné entre autres des guitaristes Benoît Charest et Stéphane Tellier ainsi que de la chanteuse Betty Bonifassi et de sa fille Coco Finaldi, venue de l’ouest canadien expressément pour son père. Le projet ayant attiré l’attention du public et des critiques, Finaldi a pour but d’enregistrer sous peu une suite à ce disque. (Wikipedia)

Richard Tate – Road Runner (Deram London; 1974)

Ancien des Merseys puis de La Révolution Française. Il ss’évade du Québec au début 70’s vers Ibiza avec Finaldi. À son retour, il publie trois albums rock, son dernier reprenant en anglais son second.

Michel Pagliaro – Château d’Espagne (CBS; février 1976)

De l’album Pagliaro, son 9e album éponyme (photo bleutée) sur 15-16 publications. Un rythme hypnotique et une sale guitare qui grenouille. Pagliaro semble poursuivre sur le même vibration que « Oh Papa » de Papa Jo (qu’il avait produit)… ou est-ce « Prisonnier d’Enfer » ?

Jean-Guy Moreau – les Cyniques (Trans-Canada; 1968)

Pierre Létourneau – Deux Cent Mille Douze (février 1972; Citation)

Merci Michel Alario pour cette découverte. Simple précédant l’album Une bien belle journée , pressé un peu plus tard en octobre. En plus d’être un slogan publicitaire pour Hydro-Québec, le titre réfère fort probablement au nombre d’employés syndiqués alors regroupés dans un front commun de la CSN, FTQ et CEQ.

Micheline Brey – Le soleil est ma lumière (Capricorne; 1971)

Chanteuse et épouse de l’arrangeur Michel Brouillette (aujourd’hui décédé). Unique publication sur l’étiquette Capricorne

Jean-Guy Moreau – Georges D’or (Trans-Canada; 1968)

Georges D’or – Des rues et des ruelles (Gamma; 1967)

Extrait de son second album, arrangé par François Cousineau. Son album de 1972, Au ralenti, sera son plus aventureux.

Jean-Guy Moreau, Mouffe et R. Charlebois – Chansons des bums (Phonosdisc; 1967)

Conclusion de la revue musicale Terre des bums.

 

 

Partagez

2 Commentaires

Claude Steben / C’est toi qui va pleurer … Wow quelle excellente toune Soul ! J’en reviens pas qu’elle ne figure pas sur sa réédition CD. C’est qui le monde qui font ces compilations là ?
Pierre Létourneau / Deux cent mille Douze … ayoye un classique instantané dans mes oreilles. Acheté 5 min après l’avoir écouté. Merci pour les découvertes encore une fois !

Merci Simon, tes commentaires sont toujorus appréciés!

Chez Mérite, malgré tout ce qu’on doit à cette étiquette depuis des décennies, on n’a toujours pas compris qu’il fallait viser et MISER sur un nouveau public pour actualiser leur catalogue. C’est dommage, VRAIMENT dommage qu’on ne donne pas la chance à des compileurs à l’esprit “plus jeune”. À traîter ainsi le rétro, on en devient… rétrograde. ; (

Laissez un commentaire

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.