Ce dimanche 22 avril, c’était le Jour de la Terre. Avant de participer à l’une des manifestations les plus spectaculaires de l’année, nous vous avions préparé une heure de tubes écocentristes et d’hymnes à la nature! Redécouvrez ces humbles constats musicaux et environnementaux de Guy Trépanier, René Letarte ou LeBlanc & Lalancette et constatez que cette lutte qui nous anime n’est pas née d’hier. Bonne écoute!

Pourquoi ne pas profiter de votre écoute pour signer du même coup la pétition virtuelle pour le rapatriment du protocole de Kyoto au Canada. Une suggestion, de même…  ; )

The Cousineau’s – Québec Nuclear (London; 1971)

Troisième version de cette instrumentale, publiée en face B d’un de leurs deux simples sous le vocable The Cousineau’s, mais aussi incluse sur l’album de Luc & Lise Laisse un temps à l’amour.

Les Harmonics – Où est passée ma planète? (197?)

Mystérieux pressage privé du tournant des années 70 avec pochette photo. Le groupe était de Québec et avait une sonorité digne de 1968.

Guy Trépanier – Un peu moins off (Saturne; 1973)

Professeur, chansonnier et célèbre arrangeur (Lance et compte, Le club des 100 Watts). À la suite d’un premier album fort prometteur, Suite et début… pousse l’expérimentation un peu plus loin en engageant notamment le multi-instrumentiste Jean Sauvageau comme co-producteur.

Les Lunours courtisent Radio-Canada et des producteurs américains avant d’envahir le Forum! (Photo Journal, mars 1970)

Les Lunours – Terre Terre (Barclay; 1970)

Face B de Nous sommes « Bibi Baba Boumboum », compilé sur Freak-Out Total Vol. 3. François Guy (Les Sinners, Révolution Française) réalise les enregistrements pour ce groupe fictif constitué de comédiens. On imagine pour Les Lunours une émission télévisée pouvant s’aparenter à celles des Banana Splits aux États-Unis. Le flop sera magistral et poussera tristement le gérant du groupe au suicide. La réalisation musicale, bien que dépréciée à l’époque, survécu au concept original et demeure une petit bijoux de pop bubblegum québécois. Fidèle à la tactique des Sinners, le 45 tours fut aussi enregistré et pressé en anglais sous le sobriquet des Moonbears.

Karo débarque à la même époque au Japon! (La Patrie, décembre 1971)

Karo – Dans le ventre d’une énorme baleine (Vedettes; février 1971)

L’ultime simple de Karolyn Vallée… son 26e 45 tours! Une rareté hautement convoitée depuis peu par les DJs internationaux.

LeBlanc & Lalancette – Et j’ai été bien élevé (Célébration; 1976)

Deux pressages de cet album existent (rebaptisé Words and Music, avec de légères variations). Dans les deux, on y retrace des compositions fort originales élaborées entre 1971 et 1976 avec une poléiade de collaborateurs (dont Stéphane Venne). Appel à tous! Nous recherchons Robert Leblanc et Alain Lalancette. Si vous pouvez nous aider, écrivez-nous.

René Letarte – Écologie (Visa; 1971)

L’ex-Kanto vole de ses propres ailes et reprend cet air engagé originellement composé par le 25e Régiment pour son album… Ecology.

Le Nouveau Testament – Le Québec aux québécois (1969)

Lorsque le guitariste Jean-Pierre Armand quitte Les Tallmud, il fonde  son propre groupe qui n’eut malheureusement le temps de graver que cet unique simple. Dans le feu de l’action, nous avons malencontreusement mélangé en ondes les simples garage du groupe Le Pouvoir des Fleurs (Va t’en chez toi) et celui des Tallmud (Avoir raison)…

Pierre Mercier – Pollution (Action; 1972)

Rockeur de l’ombre qui publia quelques simples dans les années 70 (dont “C’est ça la vie” sur étiquette Extra) avant de rejoindre la comédienne Marie Eykel (Passe-Partout) sur disque dans les années 80. Qui es-tu Pierre? Écris-nous! Merci Michel pour cet enregistrement!

Les Misérables – Écoute-moi (Jupiter; 1967)

Une décharge de TNT à chaque contretemps de la batterie! Cette salve pacifiste est parmi les plus efficaces du catalogue de ce groupe parmi les plus «punk» de leur époque.

Jean-Guy «Arthur» Cossette (Le Petit Journal, novembre 1968)

Arthur – Maîtres de la guerre (Télédisc; 1966)

La face B de son premier simple en solo, après l’aventure instrumentale des Jaguars et avant de rejoindre Les Sinners. Dites-moi pourquoi, en face A, est tout aussi politisée.

Vox Populi, disponible en mono, stéréo, en anglais, mais en 8-pistes.

Les Sinners – Pourquoi croire oublier le temps (Jupiter; 1968)

Sur des arrangements de Pierre Nolès, Les Sinners (maintenant avec Arthur Cossette) conculaient ainsi leur ambitieux album concept Vox Populi. Ces jeunes n’étaient âgés que de 20-21 ans au moment de l’enregistrement. Impressionnant. Maintenant, on se lève, la main sur le coeur le poing en l’air et on va manifester!

 

Partagez