MONDO_MARIJUANA_PROMO

Petit Journal, juin 1973.

Petit Journal, juin 1973.

Chers mélomanes, je vous invite aujourd’hui à inssssssssspirer et à vous laisser envouter par la fumée bleue alors que les effluves de la marijuana s’échapperont des sillons que nous revisiterons! Ce que je vous propose, c’est une heure enfumée de chants célébrants le cannabis et ses usagers. Avouez que c’est dans l’air depuis la récente Trudeaumanie!

On a souvent diffusé des hymnes au chanvre indien depuis 2011 : Les Classels – L’herbe de la paix, Réal Barrette sur Y faut jamais faire brailler sa blonde (on smoke des rôles, des comiques de cigarettes), les chansons du groupe psychédélique Le Cardan (un joint universel), La 5e Dimension qui chantait L’Évasion, Arthur Cossette et Alain Jodoin en marge du Festival Pop de Manseau  (Le fermier psychédélique), Richard Latarte et son J’m’en fou (J’ai besoin d’fumer, j’ai besoin d’freaker, mais surtout j’ai besoin d’être québécois) sans oublier Jacques Michel avec Dieu ne se mange plus, compilé sur Résurrection! et qui venait avec son sac promotionnel en chanvre au moment de sa sortie!

En voici une nouvelle récolte! Si vous souhaitez nous en suggérer d’autres ou avez retracé différentes chansons à propos des hippies, écrivez-nous! Et on expire… Bonne écoute!

jacquesmichel1966aTex Lecor – Les drogués (Gamma; septembre 1969)

Extrait de l’album Chansons interdites à la radio et à la télévision.

André Perry & Dave Sarkis – Canadian Colours (CreaSound; 197?)

Jérôme Lemay – Ah! La mari (Sélect; mars 1975)

Merci à Benjamin Gauthier qui nous a suggéré de redécouvrir ce titre! Quelle curiosité au catalogue de l’ex-Jérolas Jérôme Lemay où le chanteur personnifie un homme en boisson, émêché et choqué devant la jeunesse qui préfère fumer son joint.

Jacques Michel – Fume ta marijuana (APEX; 1966)

La pièce ouvre le 3e long-jeu du chansonnier qui revient d’une escapade newyorkaise dans Greenwich Village et s’imprègne du son folk de la période Blonde on Blonde Bob Dylan. Musicalement, Michel est toujours tiraillé entre la pop yéyé et le folk investi, surtout auprès de son ami Gerry Jeanson. Le changement dans son approche débute par cette fantastique pochette, parmi les plus psychédéliques de l’époque! Son album suivant sur Jupiter, avec le message codé en Morse « High » sur la pochette avant. poursuivra dans cette direction, ajoutant notamment quelques morceaux supplémentaires à la série des « Lettres à Charlie ». Chaudement recommandé!

Petit Journal, octobre 1970.

Petit Journal, octobre 1970.

Melchior Alias – Aquarium – prologue (Capitol; 1969)

Tout un électron-libre de la faune bohème québécoise! On le recherche toujours! La rumeur veut qu’il aurait saboté ses chances de succès en arrivant intoxiqué et nu comme un vers au lancement de son album…

Les Sinners – Marie-Jeanne (Jupiter; 1968)

Ils avaient chanté le LSD quelques mois auparavant et fumé des joints de pelures de bananes dans le film Kid Sentiment et le calumet dans les téléfilms de Jacques Godbout… Extrait de l’album-concept Vox Populi, une oeuvre Ti-Pop majeure : la référence peut sembler éloignée – on parle bien d’une fille nommée Marie-Jeanne- mais Les Sinners font aussi référence à la mariejeanne vers la fin de la chanson…

Céline Lomez & Angèle Coutu fument un joint (extrait du film Après-Ski)

Éric – Marie-Boucane (PAX; 1970)

Un simple tardif pour le Méritas de la Révélation masculine de 1967 et futur fondateur de la Fondation Mira. Un 45 tours publié en marge de son second album, Un poète. La chanson a été utilisée pour le film de 1970 Finalement dans lequel St-Pierre semble avoir un bref caméo dans une scène d’orgie au milieu d’une foule bigarrée de tout-nus. On a peut-être affaire à plusieurs autres caméos de musiciens de l’époque… En reconnaissez-vous?


Finalement (1970) – Nudité, drogue douce et… par sebastien-desrosiers

Rodier-Gauthier - L'herbeRodier-Gauthier – L’herbe (PAX; 1970)

Le duo formé de Roger Rodier et Germain Gauthier qui eut une brève carrière, mais l’amitié entre les deux guitaristes remontaient déjà à quelques années. Rodier avait fait partie du Mike Jones Group, mais les deux avaient aussi été du bref groupe montréalais Sex (différent du power trio hard rock du même nom) vers 1967 avec Jay Boivin (Les Sinners) et deux membres des Haunted (aucun disque) avant de se ressourcer dans un folk plus éthéré. Ils produiront ensemble deux simples sur Pax sous ce vocable en plus de performer dans les cafés de la métropole. Rodier composera aussi deux autres titres pour le premier simple en solo de Gauthier. Le duo se retrouvera à la même époque sur l’unique et à juste titre cultissime album de Roger Rodier, Upon Velveatur. Ce rare 45 tours a été enregistré avec Germain Gauthier à la guitare, Serge Blouin à la basse et Richard Patry à la batterie qui ajoute : Nous avons connu Roger alors que nous avions un petit groupe appelé Simplicity Germain et moi, avec Jean-Pierre Chartier (chant) et Jacques Chouinard (basse) de 1966 à 1968 environ.

Les Cyniques – Camille Samson (Bye Bye 1972)

Satire de l’ex-chef du parti politique le Ralliement Créditiste du Québec.

Diane Dufresne – Buzz (Barclay; 1972)

Extrait du « premier » album en solo de Dufresne, Tiens-toé ben j’arrive, qui ne fait pas dans la demi-mesure! On l’avait découvert précédemment sur disque aux côtés de François Cousineau sur une foule de bandes originales de films de fesses -son véritable premier album mettons- mais là, ça casse pis toute y passe!

Viens mon amour avec Candy Green (Cinepix; 1970)

Le personnage interprété par Candy Green fait ici allusion à son nouveau petit ami chanteur, personnifié par Pierre Létourneau dans le film Viens mon amour (Love in a 4 letter word).

Le Clan Murphy – Le tabac indien (Pléiade; 1976)

Groupe formé des musiciens Pierre (flûtes) et Michel Murphy (voix, guitare), Jacques Laurin (basse), Sylvain Coutu-Charbonneau (batterie, darbouka & vibraphone), Pierre Cormier (percussions), Charles Berman (saxophone clarinette & flûtes) et Rolande Delisle (chant). L’ami Marc Lambert nous rappelle qu’il s’agit d’une composition de Denis Boucher aussi connu sous le nom Loup Ardent, un ex-membre du groupe Les Bourgeoys.

magella_hippies_etl_45Tex Lecor – Salut les hippies (Gamma; novembre 1968)

Le dernier des vrais! Extrait de son 6e album de novembre 1968, Le Québécois, arrangé par François Dompierre.

Paul & Paul – Les polices montées (Capitol; 1977)

Trio absurde formé de Jacques Grisé, Claude Meunier et Serge Thériault qui proposait sur son premier album ce sketch sur des agents de la GRC qui tentent de se rapprocher des jeunes en découvrant les effets de la marina.

Magella le Beauceron – Les Hippies (ETL; juillet 1971)

Une composition de Henriette Leblanc pour Magella le Beauceron (Magella Nolet), un chanteur de Saint-Georges de Beauce qui enregistre son premier simple pour les Entreprises Tex Lavallée (ETL) avec en face A son plus grand succès, La chanson des beaucerons. On vous propose sa face B…

Raymond Lévesque – Les hippies (RCI; 1972)

Un titre méconnu et exclusif à l’album Qui êtes-vous Raymond Lévesque? qui incluait un tour de chant et une longue entrevue. La chanson fut néanmoins rééditée en 1999 sur Quand les hommes vivront d’amour (1999, Amberola).

Dionysos – Narcotique (Jupiter; 1969)

T’en fume, t’en achète, t’en vends… Excellente introduction du premier long jeu du groupe qui incluait Eric Clément, Jean Pierre Legault, Paul-André Thibert & Robert LePage.

Certainement pas la plus réussies des pochettes pour un album de Jérôme Lemay!

Certainement pas la plus réussies des pochettes pour un album de Jérôme Lemay!

Partagez

2 Commentaires

Dans la catégorie “herbe à Justin”, il y a Ton père est un croche de Mes Aïeux sur l’album «En famille»

Bien vrai, mais… c’est trop récent! ; )
Et dans les années 60-70? Je me demande d’ailleurs qui fut le premier à oser prononcer le mot ‘marijuana’ dans la chanson québécoise… Hmmmmmm!

Laissez un commentaire