Sans titre-Numérisation-22 copy

p_vedettes_051968_Simon11ansMieux que n’importe quel autre groupe québécois des années 60, le groupe Les Lutins a affirmé, personnifié et chanté l’adolescence des Yéyé. Parmi les plus jeunes musiciens à endisquer et performer sur scène, le groupe de St-Hyacinthe mené par Simon Brouillard a imposé ses compositions originales sur les palmarès de la province pendant quelques temps, jusqu’à mériter ultimement le titre de « Groupe de l’Année » au Gala Méritas et « Groupe le plus populaire » au Festival du Disque de 1968. Pleinement mérité puisque leurs chansons iconiques comme Je cherche ou Monsieur le robot captivent toujours de nouveaux fans 45 ans plus tard.

En février 2014, nous avons eu le privilège d’interviewer le toujours aussi charismatique Simon Brouillard afin d’aborder sa courte mais dense carrière musicale, au sein des Lutins puis en solo. Dans cette première partie, nous reviendrons sur les débuts professionnels de ces rockeurs prépubères et la réalisation de leur premier album éponyme. Partagez avec nous vos témoignages/anecdotes/photos/coupures de presse à propos des Lutins et nous nous assurerons de les rediriger vers notre invité. Merci à Serge Paquin pour la numérisation de quelques coupures de presse originales et… bonne écoute!

Chansons diffusées: Petite fille, Je cherche, Laissez-nous vivre, Je suis de bois, Elle n’a rien compris, Pretty girl, Donne-moi raison, Demain ça ira.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dans cet extrait BONUS, Brouillard revient sur les tournées Starovan & Musicorama, l’importance d’avoir de bons amplificateurs et son gimmick de scène !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Partagez

2 Commentaires

Mondo PQ quelle entrevue super!!! avec Simon des Lutins, c’était merveilleux, de connaître en tout en long et en large la carrière et toute l’histoire de l’enfant artiste tellement aimé, des petites filles enfants elles aussi. Quel beau souvenir de ma douce petite enfance. Simon en fait parti…. les petite fêtes des salles de danse des sous sol d’école primaire, étant donné que l’on avait entre 9 et 12 ans la fête commençait à 17h et se terminait à 20h30 le vendredi soir, Mais 1 vendredi par mois seulement et si on était sages.

Ohhh yeah, merci beaucoup Aliette, on aime rejoindre les fans/témoins de la première époque! Si jamais vous souhaitiez partager une photo d’époque d’une de ces soirées dansantes, ne vous gênez pas!

Laissez un commentaire

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.