newwave3_flyer copy2

J’ai le privilège de recevoir cette semaine l’ami et collectionneur Pascal Pilote, érudit de la scène laternative québécoise des années 70-80, pour une troisième édition de l’Envers du New Wave québécois! Depuis nos premières éditions, plusieurs artistes méconnus ont été retracés et contactés et on ne saurait trop les remercier pour leurs précieuses collaborations à la réalisation de cette prochaine heure aux confins du glam, du punk et de l’électro. Bonne écoute et n’hésitez pas à partager commentaires, photos et anecdotes au bas de cette page!

CONCOURS: Pour courir la chance de mériter deux 45 tours gracieuseté de Meanbean Records, rien de plus simple! Écoutez la baladodiffusion et répondez à notre question en seconde demi-heure: Qui était ce musicien populaire qui a fait ses débuts au sein du groupe The Wipers? Expédiez votre réponse au mondopq@mondopq.com. Le/la gagnant(e) sera annoncé(e) dimanche prochain. Bonne chance!

blue printsTHÈME LAUTREC 82

LEYDEN ZAR – LIFE IS BIZARRE (A&M RECORDS; 1981)

Groupe de Québec formé au milieu des annés 70 et qui accompagnait à ses débuts le chanteur Robert Leroux (Circociel). Avec Paul Grondin (b), Jacques Noel, Brian Wilson, Serge Gratton et Pascal Mailloux. Le groupe puliera 2 simples et leur premier album (enregistré/produit par André Perry) en 1981 avant de collaborer avec le guitariste/producteur Walter Rossi pour leur dernier long jeu de 1985. Cet extrait demeure leur plus percutant sur vinyle. Et si vous vous demandez à quoi réfère le nom du groupe… on a une petite idée.

BLUE PRINTS – WHAT YOU D-SERVE (STARE; 1982)

Groupe de Montréal (précisément du quartier Hampstead) avec Peter McGee.

Terapi 7aTÉRAPI – BREADUS FUNGUS (ROCK BEC; 1983)

Groupe de Montréal avec Line Prévo (v, gu, casseroles), Jojo (g), Érik Piro (batterie) et Michel Gougeon (basse) qui publia 1 simple promo et deux mini-album de 4 titres entre 1982-1983.

BLUE OIL – MONEY (BLUE OIL; 1982)

Sensation pop new wave de la scène montréalaise. Question d’avoir l’heure juste, la guitariste Martine Bédard nous propose une courte biographie de Blue Oil. Avant la formation officielle du Groupe Blue Oil, Manon et Christiane Fatter et Martine Bédard, étudiantes du secondaire ou Cégep, tentent un premier spectacle au Collège Sainte-Marceline sous le nom de Darkvision. Nous sommes en octobre 1977. En septembre 1978, Manon et Christiane Fatter, Manon Asselin, Aline Batmanian et Mario Petrozzi forment la première version officielle du groupe Blue Oil. Martine qui n’est jamais trop loin de ses amies d’enfance présente aux membres de la formation son ami de cœur, Dino Bartolini,  alors étudiant en communication à l’UQAM. Il en devient rapidement le gérant et sonorisateur. Martine l’assiste au son et à la technique. En 1980, deux départs se succèdent, soit celui du guitariste solo Mario Petrozzi, et de la chanteuse Aline Batmanian. Gilles Labossière remplace alors Mario et les trois filles prennent la relève des voix. En mars 1981, le premier cru du groupe de filles punks rock voit le jour. Martine Bédard surnommée « Coma » fait ses débuts comme guitariste solo. Nous sommes à Pointe-Claire dans le cadre d’un concours organisé par CHOM-FM au Maples Inn. En février 1982, Christian Fatter quitte le groupe. Le trio formé de Manon Fatter(Toto), Manon Asselin et Martine Bédard (Thin Coma) s’impose et sa popularité sur la scène underground explose. Et puis, après quelques années, les relations entre les membres du groupe et Martine se détériorent petit à petit. Elle a quitté son ami de cœur, Dino, le gérant du groupe. En janvier 1985, après un dernier spectacle donné au Club Soda et consensus, Martine quitte le groupe. © Les chansons Money, Living For The Time, Free Fleas On the Roof notamment, ont été co-écrites par Manon et Chirstiane Fatter, Martine Bédard et Manon Asselin.

10756363_10203017599228590_534233751_o

Feuillet promotionnel pour un spectacle du groupe Modular. Si les membres de Plancton sont à l’écoute, contactez-nous!

MODULAR – POWER TO THE ALIENS (1981)

On a un GROS faible pour ce titre ravageur qui séduit dès la première écoute! Alain Karon a été une figure dominante de nombreux groupes rock des années 70-80 avant les premiers succès de son groupe Les Taches (shakatwist; Va chercher). On le retrouve ici dans le groupe Modular aux côtés de . Tout ce beau monde n’a pas eu le temps de graver officiellement un 45 tours, mais on se régalera entre temps de cette rare performance live, gracieuseté de Karon!

MAGNUM – GO DON’T STOP (L’ESPRIT CHOM; 1981)

Il ne faudrait pas sous-estimer le flair du spirit of Montreal, la station de classic rock CHOM FM. Dès la fin des années 70 et jusqu’au début des années 2000, la station a compilé sur disque à chaque année de nouveaux talents prometteurs. Ici, il s’agit de L’Esprit CHOM 81, réalisé avec beaucoup de soins par Benoit Dufresne, premier animateur de l’émission Nu Musik à Musique Plus avant que Claude Rajotte ne prenne sa relève.

Depuis la diffusion, Pat Gill de Magnum nous a contacté et gracieusement donné une copie de son plus récent CD au sein de son groupe The Disposables Idols. Lisez la lettre de Gill: on adore recevoir des anecdotes surprises pleine d’humour et de rock’n’roll!

Grâce à Pat gill, on en sait maintenant un peu plus sur le groupe Magnum et sur le Spirit of Montreal!

Merci Pat Gill! Grâce à vous, on en sait maintenant un peu plus sur le groupe Magnum et… sur le Spirit of Montreal!

DÉJÀ VOODOO – ROCK THERAPY (OG MUSIC; 1983)

Incontournable duo “rock garage primal” montréalais, avec Gerard Van Herk (g) et Tony Dewald (batterie) qui débute vers 1981 et nous offe deux ans plus tard cet extrait live inclu sur le EP From Montreal (aux côtés de Terminal Sunglasses, American Devices et Condition). Avec The Gruesomes, ils incarneront la scène revival garage des années 80 avec leurs influences punk, garage et rockabilly.

Disappointed A Few People 01

Disapointed A Few People (Archives Robert Thérien).

THE CHEMICALS – BREAKTIME (INÉDIT; 198?)

On avait diffué un extrait de l’unique 45 du groupe lors de notre première Spéciale en 2013. Depuis… les membres du groupe ont été retracés et l’étiquette de Québec Meanbean Records a réédité ce même simple (du beau boulôt.. signé Martin Tremblay).
Aujourd’hui, on récidive, mais pas avec n’importe quoi… un titre INÉDIT du groupe!

DISAPOINTED A FEW PEOPLE – FUCK WITH CHRIST (NOIRS; 1984)

 

ralph_mashats_weiji45

Pochette du «micro album» Weiji de Ralph Mashats. Merci à Louis Rastelli d’Archive Montréal pour la numérisation.

RALPH MASHATS – IRRADIÉS (PRESSAGE PRIVÉ; 1981?)

Homme de plusieurs micro-projets musicaux durant les années 80-90, Mashats signe ici probablement son tout premier simple en solo… un microscopique pressage privé publié des années avant l’aventure Ralph & les Baronics. C’est ce groupe qu’on retrouverait principalement sur les compilations Album Blanc I, II & III (Y’a comme un trou dans l’garde-manger) et dans différentes incarnations sonores qui ne néglieraient pas de revisiter leur passé… comme en témoigne cette reprise tardive de Irradiés !

kitd.html5loader(“flash_kplayer_iLyROoaft34r”,”http://api.kewego.com/video/getHTML5Thumbnail/?playerKey=0df9b773a15b&sig=iLyROoaft34r”);
Irradiés- Ralph et Les Baronics – wideo
Live à l’émission Nu Musik sur les ondes de la station de télévision montréalaise Musique Plushttp:// www.lesbaronics.comJuin 1989

Partagez

20 Commentaires

Jean-Philippe Tremblay

Félicitations pour le beau programme ! DAFP et French B ont comme lien commun Jean-Robert Bisaillon qui a été membre des deux groupes… !

Merci Jean-Philippe! En effet, le lien se confirme!

Disappointed a Few People a été formé à Montréal en 1982 par Jean-Robert Bisaillon (claviers), Richard Gauthier (percussions), Ian Stephens (textes et voix), Jean-Charles René (basse) et Yves Therrien (guitare). DAFP a lancé un 45 tours en 1984 (Fuck With Christ/ We Shall Die Again) puis un album (Dead In Love) en 1986 avant de s’éteindre en 1987. Gauthier et Bisaillon ont ensuite formé les French B.

Tout s’explique; merci Robert! En fait, Pascal et moi hésitions à nous avancer à ce sujet, comme les noms des musiciens (pseudonymes?) différaient…

Térapi comprenait Line Prévost (voix, guitare, claviers), Michel Gougeon (basse, claviers), Claude “Jojo” Vanier (guitare), Érik Piro (percussions. Line Prévost a ensuite formé en 1989 Frankline et les Fleurs sauvages.

Leyden Zar:Serge Gratton serait-il l’ancien batteur du groupe Sex?

On a justement posé la question en ondes.

Ian Stephens de Disappointed a few people a également sorti un album solo avant de décéder des suites du sida…
Les 2 French B du groupe étaient auparavant membres du groupe Red Shift ,je crois.

Deja Voodoo avait aussi tourné en Europe de l’Est…Avant la chute du Mur de Berlin,quand meme!

Il me semble que Ralph & les Baronics etaient a l’origine des Albums Blancs.Si je me souviens bien les groupes envoyaient leur piece et un montant d’argent pour couvrir les frais et recevaient un certain nombre de copies de la compil sur laquelle ils étaient.
(…et la musique de Y’a comme un trou dans l’garde-manger ressemble étrangement a celle du Rap a Billy…)

(honte a moi:poser des questions avant d’écouter l’émission au complet…)

ahaha Oui, j’allais justement te poser la question!
Ceci dit, j’adore tes anecdotes.

Eh oui! il s’agit du même Serge Gratton qui était batteur de SEX (il serait peut-être plus prudent de reformuler cette phrase…) Gratton, Pascal Mailloux et Paul Grondin ont par la suite fait partie du Johnny Blues Band de Jean Millaire en 1985.

Ahhhhhhhh voilà! Merci beaucoup Robert! Je ne manquerai pas de partager cette photo de DAFP. ; )

En tout cas,c’est pas en cherchant “group Sex” sur Google qu’on va pouvoir trouver la réponse!

Avant DAFP, Jean-Robert Bisaillon était dans Red Shift alors que Richard Gauthier était batteur dans le groupe Punk Radical Revox.

Serge Gratton de Ville-Émard était le batteur du groupe SEX avec Yves Rousseau, aussi de Ville-Émard, à la guitare et Robert Trépanier à la basse.
Yves Rousseau a par la suite assuré le ”front” du groupe de comédiens-musiciens-imitateurs ”Les Smatts” et, par la suite, de ” Johnny et les Smatts.”

Merci pour ces précisions! On connaissait la connexion VEBB/Sex mais pas ce lien avec Les Smatts.

Vous m’avez donné l’idée de faire cette “playlist”: http://8tracks.com/ericallanpoe/quebec-new-wave

Merci!

Super Éric! On tendra l’oreille!

Désolé Sébastien, voici le bon lien : http://8tracks.com/ericallanpoe/quebec-new-wave-1

Merci encore pour ces 3 formidables émissions sur le New Wave québécois!!!

Vous êtes, des défricheurs de l’oubli, des historiens du génial ignoré, MERCI!!!

VIVE PASCAL PILOTE
VIVE MONDO PQ
VIVE MEANBEAN RECORDS
VIVE THE CHIMICALS et al.

[À quand un pressing de “Breaktime” des Chimicals???]

Ahhhh super, MERCI beaucoup Eric! Me semblait aussi que l’autre lien ne fonctionnait pas. Ben hâte d’écouter ton mix!

On est ben content de l’impact qu’ont eus ces spéciales New Wave, la réponse de Meanbean a confirmé l’intérêt ET la qualité du catalogue québécois. On remettra fort probablement ça… 😉

Laissez un commentaire